Chargement

Tapez votre recherche

En Une Non classé

L’urbanisme sujet explosif au Conseil municipal : Le Maire mis en minorité par ses propres adjoints

Partager

Au cours du très long Conseil municipal de mardi soir, le sujet de l’urbanisme à Châtillon a été particulièrement explosif. En fin de séance, le Maire a été désavoué par le Conseil municipal sur sa politique d’urbanisme. Plusieurs adjoints et élus et notamment Alain Gazo, David Lefèvre et Thierry BRACONNIER se sont associés aux oppositions pour voter contre une délibération qui n’a donc pas été adoptée.

En effet, c’est le sujet de l’urbanisme qui a cristallisé les tensions entre l’opposition et le Maire mais aussi entre le Maire et certains de ses élus.

Acte 1 : En avril dernier, l’adjointe à l’urbanisme a désavoué le Maire sur l’ONERA

Acte 2 : 2 vœux sur l’ONERA proposés en juillet par les oppositions de gauche et de droite adoptés en Conseil municipal

Acte 3 : En Conseil municipal du 17 septembre : une révision du PLU sur le quartier des Arues

Alors que le Maire et son adjointe à l’urbanisme ont défendu une procédure de consultation dans le cadre d’une modification du PLU pour la zone des Arues. En effet le PLU tel qu’il a été adopté ne limite pas assez la possibilité de construire des immeubles de bureaux dans cette zone.

  • Anne-Christine Bataille a indiqué considérer que le projet de ce quartier devait être réétudié et soumis aux châtillonnais.
  • Alain Gazo pour le groupe UDI Modem Agir indépendant pourtant membres de la majorité a indiqué qu’ils n’étaient pas favorables à des modifications du PLU avant les élections. « Les électeurs trancheront ».
  • Nadège Azzaz a longuement dénoncé la politique d’urbanisme et proposé de repousser cette modification.

Acte 4 : Françoise Montseny fait le lien entre la révision du PLU pour la zone des Arues et celle demandée par le biais de 2 motions votées lors du dernier Conseil municipal pour limiter la constructibilité de l’ONERA.

Le Maire a refusé une nouvelle fois cette révision et indiqué qu’il n’y avait pas de caractère d’urgence vu les délais de libération des terrains par l’ONERA.

Acte 5 : 2 heures plus tard en Conseil municipal, le square Henri Dunant fait exploser la majorité.

Pour rappel, c’est l’association Cadre de vie Châtillon qui a alerté il y a quelques jours par le biais d’une pétition sur la situation de ce square.

La délibération du maire a été rejeté très largement avec 23 contre et 13 pour. Le groupe UDI Modem AGIR a associé ses voix à ceux des oppositions pour refuser cette délibération. Voir article du parisien ici : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/chatillon-lache-par-les-centristes-le-maire-perd-sa-majorite-18-09-2019-8154441.php

C’est la première fois que Jean-Pierre Schosteck est mis en minorité avec une telle ampleur en Conseil municipal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *