Chargement

Tapez votre recherche

En Une Société & Politique Sport & loisirs

« Piétons et cyclistes toujours en danger à Châtillon » le constat de Vélo Piéton Châtillon

Partager

Dans un article très détaillé, l’association Vélo Piéton Châtillon fait le bilan d’un an d’échanges avec la municipalité.

Malheureusement, dans la plupart des cas la ville ne respecte pas la loi, et en particulier le code de l’environnement : l’article L228-2 (plus connu sous le nom de Loi Laure) précise que « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation ».

En conclusion : il ne s’agit pas de se précipiter avant les municipale. De toute façon, ce n’est pas en trois mois que cette situation de mépris des usagers vulnérables, qui souffrent de décennies d’absence d’aménagement et d’inaction de la police municipale, aura des chances d’évoluer positivement et de façon radicale. Certains signes sont encourageants, mais ils ne suffisent hélas pas à compenser la situation pénible, voire dangereuse, que subissent à la fois les piétons et les cyclistes au quotidien dans Châtillon.

2 Contribution

  1. Lacarriere 20 décembre 2019

    Décidemment mépriser les citoyens est devenu à la mode…

    Répondre
  2. Laurent 26 décembre 2019

    Je comprends le désarrois des cyclistes face aux incivilités des scooters et des voitures. Mais il faut aussi noter que les cyclistes ne respectent pas les piétons: beaucoup de cyclistes roulent sur les trottoirs et souvent ne se poussent pas quand un piéton se présente face à lui, ou bousculent les marcheurs voire même klaxonne pour pouvoir passer… beaucoup de cycliste de respectent pas les passages piétons (surtout sur des routes en descende, par exemple le boulevard de la liberté sur lequel un cycliste m’a fait un doigt d’honneur parce que je traversais sur un passage piéton). Les chauffeurs de voiture râlent après les scooters, les cyclistes râlent après les voitures, mais les piétons sont les plus fragiles face à tout les moyens de transport. J’aimerai souligner que la semaine dernière un jeune adolescent s’est fait renversé par un cycliste et son état était grave, sur le boulevard de la liberté vers Franprix, et ce, seulement quelques heures plus tard qu’une femme s’est faite percutée par un scooter sur un passage piéton proche de la station de tramway du centre… Est ce que l’association des cycliste va parler de cet accident? Et autre exemple: les cyclistes qui font de la vitesse sur la coulée verte, et slaloment entre les piétons sont dangereux. Vraiment ceux qui doivent se plaindre sont les piétons. Les villes anciennes n’ont pas été construites et étudiées en pensant à faire cohabiter les voitures, des voix de vélo et des espaces pour piéton (incluant les personnes handicapées ou avec poussette). J’aimerai que ceux qui font la morale n’oublie pas que les piétons sont vulnérables et sont les premiers à être respectés. Mais personne ne respecte personne. La ville de Chatillon compte de plus en plus d’habitant à cause de toutes les nouvelles constructions, du coup plus de voiture en circulation ou en stationnement, plus de vélo, plus de trottinette sur la route comme sur les trottoirs, plus de piétons… mais moins de respect… et pourtant le « vivre ensemble » nécéssite qu’on se comprenne et qu’on pense aussi aux autres autant qu’a à soit. Le prochain maire ou la prochaine mairesse aura fort à faire sur ce point dans tous les quartiers de la ville de Chatillon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *