Chargement

Tapez votre recherche

En Une Société & Politique

La République en Marche appelle à battre Jean-Paul Boulet pour le second tour de l’élection municipale.

Partager

Alors que la République en Marche avait retiré son soutien et l’investiture à la candidate MODEM Carole Guillerm il y a quelques jours, la formation créée par Emmanuel Macron est passée à la vitesse supérieure.

En effet, dans un tract et sur les réseaux sociaux, LREM appelle désormais à faire battre Jean-Paul Boulet et ainsi à voter contre la liste « Rassemblés pour Châtillon ».

8 Contribution

  1. UnChâtillonnais 20 juin 2020

    Pourtant la REM a approuvé d’autres fusions avec des listes LR ailleurs en France.
    C’est dire si la liste des fusionnés à Châtillon sent le souffre et l’opportunisme de dernière minute.
    Un bon vent frais le 28 juin pour chasser ces mauvaises odeurs.

    Répondre
  2. Pinatel 21 juin 2020

    Attention il veulent une place

    Répondre
  3. Un Chatte rit au nez 21 juin 2020

    Vont-ils enlever leur soutient à Bourlanges actuel député et dont guillerm est l adjointe ? Je ne pense pas vu leur situation à l assemblée. De toutes façon ils ne représentent qu’eux même LREM , avec un président à 35% d opinion favorable, est une étiquette lourde à porter. On verra le résultat au sortie des urnes et que le/la meilleur(e) gagne car nous sommes en démocratie, les alliances de toutes sortes sont permises. Comme je l ai dis pourquoi Azzaz n a pas proposé à guillerm ou bataille de se rallier ? Ou peut être ont – elles tout simplement refusé, c est leur droit. La stratégie D Azzaz a été de diviser pour mieux régner dès lors que sa seule base électorale ne suffisait pas…bref de toute façon ce premier tour ne veut rien dire avec – de 50% des votants qui s exprimes.

    Répondre
    1. Stop au système 21 juin 2020

      Elles n’ont pas eu à refuser puisque Nadège Azzaz ne leur a tout simplement pas demandé.
      Il faut mettre fin au système en place, un système clientéliste et affairiste qui confisque Châtillon au profit de quelques uns.
      Je pense que pour Mme Azzaz et c’est tout à son honneur il était hors de question de s’allier avec ces gens qui ont participé au système.

      Ensuite quelle division de Mme Azzaz ? ce n’est pas elle qui a quitté la majorité et insultés ses anciens amis pendant 2 ans ? Personne n’a eu besoin d’aide pour diviser ces gens… si ce n’est sans doute la brigade financière de Versailles, les auditions, perquisitions et mises en examen.

      Enfin, même à 44% de participation, les Châtillonnais se sont exprimés : quasi 10 000 électeurs, c’est un sondage grandeur nature…

  4. Patrick WIDLOECHER 21 juin 2020

    Evidement, vu les magouilles et carambouilles de LR et du MODEM à Châtillon, et le futur procès du maire qui, au travers ses 10 chefs d’inculpation, va évidemment élargir le spectre des mises en examen, car personne ne croira qu’il a agi tout seul dans son coin, il vaut mieux se tenir à distance a justement pensé LREM.
    Le dimanche 28 juin, une majorité de Châtillonnais mettra fin à cette ère Pasqua qui n’a que trop duré avec ses pratiques d’un autre âge. Ils veulent dorénavant que ce soit l’éthique qui agisse comme moteur de la gestion municipale.
    Après 37 années de règne ininterrompu, des équipes qui sont au bout, sans aucune idée nouvelle sauf celle de copier bêtement la copie de son voisin, une page doit se tourner. La droite aura alors 6 ans pour se reconstruire sur des bases saines et républicaines. Le débat sera alors politique et pas comme aujourd’hui, de façon lancinante et répétitive, des échanges sur les affaires et dérapages multiples.

    Répondre
  5. Un chatillonnais 22 juin 2020

    Toujours appelé à être contre et non pour quelques choses. Voici comment l’opposition souhaite prendre la ville sans projet réaliste.
    Le LREM, les anciens de GOURIET rejeté par AZZAZ, sont plein de rancœur…

    Répondre
    1. Paul Aroïd 22 juin 2020

      De quoi parlez-vous ? C’est totalement incompréhensible. Reprenez vos esprits et buvez un grand verre d’eau !
      J’ai soutenu M Gouriet et, bien sûr, comme M. Gouriet, je soutiens N Azzaz !

    2. UnChâtillonnais 23 juin 2020

      Réponse d’UnChatillonnais à Un Chatillonnais,

      Nos pseudos sont proches, mais nos opinions sont symétriquement opposées.
      La liste conduite par Mme Azzaz ne souffre d’aucun opportunisme, elle est hétérogène ce qui est un gage de pluralisme, de débats et de vie démocratique animée depuis plus de 18 mois.

      Quant à la liste fusionnée àla dernièreminute, elle rabiboche a grands coups de sourires forcés des ex-ennemis et une touriste un peu perdue depuis que la REM lui a retiré son plan de la ville.
      Certains insinuent que la liste Azzaz est comparable à une pastèque, c’est toujours plus facile à avaler que des couleuvres (« Nous vous devons la vérité » répondant aux « poubelles de l’histoire », puis le fameux « Messieurs BOULET et GAZO, arrêtez de mentir aux Châtillonnais, l’avenir de nos jeunes est un sujet trop important ! » ).

      Vous voulez réellement et sciemment voter « pour » une telle liste serpentant entre différents intérêts personnels ? Ovipare qui mal y pense!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *