Chargement

Tapez votre recherche

En Une Société & Politique

Découvrez les circulaires (profession de foi) des 2 listes pour les élections municipales

Partager

La circulaire de Nadège Azzaz

La circulaire de Jean Paul Boulet

9 Contribution

  1. Rc 17 juin 2020

    Le programme de J aime Châtillon c est 16 réunions thématiques, des mois de concertation avec des centaines d’habitants sur le terrain pour un programme ambitieux, durable et financé pour @JaimeChatillon.
    https://t.co/KCJHZXSthd #thread https://t.co/WilHKpQhao
    En face, une honteuse copie de ces propositions : on y retrouve même le bien-être animal, des promesses sur des sujets méprisés depuis des années (velo, lycée,sécurité…) et surtout… l audit de leur propre comptabilité après 37 ans de pouvoir. Le comble..
    Apres la fusion de la honte, le programme de la honte…

    Répondre
  2. C est une blague??? Pourquoi feraient ils demain ce qu ils n ont jamais fait en 37 ans ??? Et alors qu ils accusent la gauche de promesses irréalistes soudain écrites en bleu c est possible ? #menteurs

    Répondre
  3. Romain 17 juin 2020

    Un audit de leur propre comptabilité ? A quand l auto mise en inculpation sur 10 chefs d accusation ???

    Répondre
  4. UnChâtillonnais 17 juin 2020

    Apres l’art de rogner pendant 37 ans, voici l’art de se renier. « On a fait, on n’a jamais changé, mais cette fois ci on change ». Aucune crédibilité sur le bilan tant que sur le « projet ».

    Répondre
  5. Lili 17 juin 2020

    Un véritable copie colle , sans gêne sans honte .faut croire qu’à j’aime Châtillon c’est un vrai et beau programme seulement vous aviez au moins dix ans pour y penser et le faire . Après la fusion ridicule , le programme plagié . Bien mal acquis , ne profite jamais .

    Répondre
  6. Napa 17 juin 2020

    Faut-il que les fusionnés de la honte sur cette liste sortante « Rassemblés pour Châtillon » soient à ce point complètement déboussolés pour qu’ils s’auto-auditent après 37 ans. Quand on en est à ce niveau de #dingodossier il faut passer la main avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre
  7. Patrick WIDLOECHER 17 juin 2020

    La droite invente une nouvelle forme de suicide à Châtillon : elle souhaite réaliser un audit de sa propre gestion… Cependant elle s’interroge encore : en cas de dérapage constaté, comment fera-t-elle pour se mettre les menottes aux deux mains sachant que ce sera dur de se mettre la menotte à la 2ème main alors que la première main sera entravée. Williaml Thay, le « penseur « de la liste a entamé une réflexion à ce sujet. On attend avec impatience le prochain épisode des « Pieds Nickelés à Châtillon ».

    Répondre
  8. Patrick WIDLOECHER 17 juin 2020

    Revenons aux choses sérieuses : ce programme de la droite manque sincèrement d’imagination. Elle recopie après coup quelques propositions de la liste adverse. Le lycée à Châtillon récemment réapparu, re-disparaît à nouveau. On multiplie les caméras de surveillance alors que celles en place ne fonctionnent déjà pas pour une bonne part. Ce qu’il faut plutôt, ce sont des êtres humains, des policiers municipaux, proches de la population et connus d’elle qui sillonnent les quartiers au plus près.
    La fête populaire du 14 juillet, mesure n° 1 qui figurait dans la « Gazette de Châtillon » a subitement disparue. Tout ça sent l’affolement et la précipitation qui en découle.
    Au contraire, la liste J’Aime Châtillon, emmenée par Nadège AZZAZ, affiche le même programme et la même liste que le 15 mars, date du 1er tour. Constance, organisation, clarté, opiniâtreté… C’est du sérieux. On peut compter sur cette liste pour améliorer la vie des Châtillonnais.
    En face, avec des gens qui s’insultaient au 1er tour et qui se sont rassemblés par opportunité personnelle au second pour ne pas perdre leurs fromages, c’est chronique d’un désastre annoncé.
    Le 28 juin, si on aime vraiment Châtillon, il n’y a pas à hésiter.

    Répondre
    1. UnChâtillonnais 17 juin 2020

      Je leur propose un double projet, l’addition de 2 de leurs mesures, concernant le pôle des métiers de la Défense et l’audit des finances :

      « Créer un Campus d’excellence des Métiers de la Défense des Finances de Châtillon » pour combattre les dérives létales de leur gouvernance et favoriser l’emploi local.

Laisser un commentaire UnChâtillonnais Annuler le commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *