Les cyclistes « ulcérés » par la réponse de la municipalité après l’agression de lundi

Alors que l’association Vélo Piéton Châtillon appelle à une nouvelle mobilisation samedi matin devant le Bricorama Châtillon, la communauté cycliste de la ville mais aussi des villes alentours critiquent fortement la réaction de la municipalité.

La réponse au parisien

Dans une réponse au Parisien 92, le maire (LR) de Châtillon, Jean-Pierre Schosteck,  » s’est dit « navré » de cet incident qui « relève d’incivilité », mais affirme d’ores et déjà que le recours aux policiers n’est « pas possible » au regard des effectifs de la ville. « La demande des cyclistes a été entendue et nous allons étudier les moyens faisables pour améliorer leur sécurité », promet la mairie. « 

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/chatillon-apres-une-agression-par-un-pilote-de-scooter-le-ras-le-bol-des-cyclistes-11-03-2019-8029539.php

La réponse a été jugée inappropriée et très en dessous de l’enjeu par les cyclistes.

La police municipale très critiquée

Si la Police municipale était présente ce matin avant 9h sur la place, elle a été durement critiquée pour son inaction. En effet celle-ci n’a ni verbalisé ni même repoussé les 2 roues motorisées qui circulaient au même moment. Elle s’est contenté de faire de la présence sans sortir du véhicule répondant ainsi « aux consignes ».

Les cyclistes n’ont par ailleurs pas manqué de rappeler qu’une voiture de police lorsqu’elle n’était pas en situation d’urgence devait également respecter le code de la route.