La droite châtillonnaise sait aussi se rassembler

Depuis près d’un an, la droite châtillonnaise s’est profondément divisée. Un groupe, « Un avenir pour Châtillon » s’est constitué autour d’Anne-Christine Bataille, conseillère départementale avec 10 élus . La création de ce groupe a fortement fragilisé la majorité du Maire qui ne dispose plus qu’une très faible majorité au Conseil municipal.

Si certains voient dans cette lutte interne la perspective des élections municipales et l’expression d’ambitions personnelles, les « frondeurs » affirment quant à eux que leur souhait de s’éloigner de Jean-Pierre Schosteck est avant tout lié à la gouvernance de celui-ci et aux « affaires ».

Des attaques violentes

La scission de la majorité et la création du nouveau groupe d’opposition s’est accompagné d’attaques violentes de ces dernier contre le Maire.

Retour sur les révélations de la nouvelle opposition de droite

Le Maire avait répondu à Châtillon Actu dans un entretien exclusif

Jean-Pierre Schosteck répond à Châtillon Actu dans un entretien exclusif.

2 groupes mais 1 famille

Alors que la droite châtillonnaise se déchire dans la ville et sur les réseaux sociaux, elle sait également se rassembler pour des causes communes.

Récemment, c’est l’ensemble de la droite châtillonnaise qui s’est réunie pour dénoncer la politique du gouvernement à l’égard des collectivités.

Quel est votre avis ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sortie de crise dans les écoles élémentaires de Châtillon ?

Grand concours des illuminations de Noël