Le dernier ogre, vendredi 15 février à 20h30 au théâtre de Châtillon

Face A : un ogre / Face B : un homme. Au milieu se trouve la faim. Celle qui permet toute les justifications

Des entrailles du dernier ogre s élève une puissante mélopée musico-slamée qui nous révèle un monstre meurtri. En parallèle, un homme. Un discours, un raisonnement qui, poussé à l’extrême, fait naître une gêne qui enfle. Une question de transmission, ce que nous imposons à nos enfants, quand, de toute bonne foi, nous voulons leur bien et uniquement leur bien.

Un récit, un univers musical et plastique percutants pour nous renvoyer à notre propre ogritude, venir troubler nos repas et nos sommeils d’omnivores jusqu’ici un peu trop tranquilles. Pour nous rappeler que le Le Petit Poucet n’a jamais été l’histoire de 7 garçons abandonnés par leurs parents qui ne les aimaient pas assez mais celle de 7 filles égorgées par leur père qui les aimait plus que tout.

Marien Tillet décale notre regard. Et si le bourreau était en fait la victime ? Le monstre, le supplicié ? Et vous, de qui êtes-vous l’ogre ?

Le dernier ogre, vendredi 12 février à 20h30 au théâtre de Châtillon

Quel est votre avis ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vers de nouvelles suppressions de classes à Châtillon?

Florence Lesellier au Centre Guynemer, plus que 10 jours